La jeunesse du petit village commerçant de Tiné s’organise pour défier les autorités publiques, du moins ceux qui représentent le régime de Déby, à cause des saisies de leurs biens, véhicules et autres moyens roulants.

Depuis deux semaines, plusieurs personnes, jeunes et vieilles, femmes et enfants avaient occupé une place publique avec des banderoles afin de demander la restitution des véhicules 4×4 Toyota confisqué par le régime Déby. Depuis ces moments, la tension est montée crescendo face à des représentants du régime restés opaques. À N’Djamena, les messages sont filtrés, mais pour jouer la montre, on laisse entendre que toutes les personnes à qui un véhicule a été confisqué seraient indemnisées à hauteur de pouvoir acheter un autre véhicule. Mais selon nos sources, cette information est fausse. Le régime joue la montre jusqu’à aujourd’hui, car il n’y a pas de l’argent à allouer. Les caisses sont vide diton, pourtant 250 milliards de FCFA ont été vainement dépensés en 63 jours dernièrement (nous reviendrons sur cette histoire de 250 milliards de FCFA).

 

Sentant le flou dans cette histoire, la population en colère avait laissé un message pour Idriss Déby “ Tu as commencé ta lutte à partir des zones de Tiné, et c’est ici que ta lutte pour le pouvoir prendra fin “. Depuis 48 heures, la population de cette contrée admet clairement sa sympathie envers l’opposition politico-militaire. Comment toute cette colère va se résorber ? Rien ne sera facile…

Tchadanthropus-tribune

1198 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article