De qui se moque-t-on ? Si le TPG actuel se comporte en mâle à dix testicules, c’est parce qu’il sait qu’il a l’aval d’Idriss Déby chez qui il prend directement ses ordres. Sinon, comment comprendre qu’un simple chef de service tienne tête aux ministres, et à toute décision paraphée par l’exécutif du pays. Plusieurs projets, et plusieurs décisions s’en trouvent bloqué par un TPG (trésorier payeur général) parce que c’est Idriss Déby qui lui ordonne quoi faire, quoi payer, et quoi ne pas faire. Dans un passé récent, Idriss Déby a sacrifié deux de ses ministres à cause de ce TPG. Tout le monde tremble dès qu’il apparaît parce qu’il a l’aval de la présidence et du président. Son insubordination émane de ce calepin de chuchoterie qu’on lui souffle à l’oreille. Que l’administration ne s’en émeuve pas. Si aujourd’hui elle s’en trouve bloquée pour ses échéances financières, c’est Idriss Déby qui l’ordonne. Il ordonne ses priorités de paiement et se fout du reste. Que le pays marche ou se bloque ce n’est pas son affaire.

Tchadanthropus-tribune

1491 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article