Au Tchad, la junte au pouvoir a annoncé le report de trois mois du dialogue national. Il est maintenant prévu qu’il commence le 10 mai 2022. Le « pré-dialogue » avec les groupes rebelles qui doit avoir lieu au Qatar a, quant à lui, été repoussé au 27 février. Le parti d’opposition Les Transformateurs est l’un de ceux dont la participation au dialogue politique reste soumise à condition.

Comment Les Transformateurs perçoivent-ils ce report ? Que demandent-ils avant de se joindre à ce processus ? De passage à Paris, le président du parti, Succès Masra, répond aux questions de

Laurent Correau.

800 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire