Le 16 Août dernier les forces aériennes de M. Deby avaient pilonné  aveuglement des villages de la localité de Miski plus particulièrement le village de Houng causant plusieurs morts et blessés dans la population civile ainsi que la destruction des bétails et de palmeraies.

L´Union des Forces de la Résistance (UFR) adresse ses condoléances les plus attristées aux parents de disparus et souhaite une prompte guérison aux blessés de ces bombardements féroces.

M. Deby persistait aussi dans la même logique que son irresponsable ministre de l’intérieur qui déclarait la guerre à tout le monde; au lieu de souhaiter la paix et la concorde surtout en ce moment où il se montrait clément“ par sa soi-disant amnistie  qui malheureusement ne figurait dans aucun texte officiel.

Si  M. Deby voudrait laver l´affront il n´aurait pas dû attaquer de civils innocents car au moment de ces bombardements, les forces de l´opposition étaient à une centaine de Kilomètres de ses positions et il le savait très bien.

L´Union des Forces de la Résistance (UFR) condamne fermement  ces attaques et, exige de M. Deby des excuses à l´endroit de la population et des réparations matérielles pour alléger la situation désastreuse qu´il avait causé à ces paisibles citoyens.

Par ailleurs, nous apportons notre soutien à la population et aux autorités traditionnelles qui avaient rejeté ce massacre perpétré sur leurs villages respectifs.

L´UFR exige également de M. Deby le respect de ces chefs traditionnels et le rétablissement dans leur droit.

L´ UFR appelle une fois de plus les pays amis du Tchad à mesurer l’ampleur des souffrances subies par les populations tchadiennes à réviser leur politique envers M. Deby et son régime.

Fait à Francfort, le  24. 08. 2018

Youssouf Hamid

Représentant et Porte-Parole de l´UFR

1007 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article