Le Rassemblement pour la Justice et l’Égalité au Tchad en abrégé RAJET, apporte son soutien le plus indéfectible aux populations de Faya. Mardi le 16 novembre, la population de la ville de Faya a fait face contre une brimade répressive sous la pluie des lacrymogènes, jusqu’au crépuscule. Sous les injonctions du gouverneur de la région, la population subit des humiliations dictatoriales. Demain, la frénésie de population à manifester, pour réclamer leurs droits civiques, sera décisive, en imposant le départ sans condition de ce boiteux gouverneur sur tout le plan. Ce gouverneur est l’un des agents de sécurité, qui fait des opérations d’assassinat, est nommé à la tête de la région de Borkou, pour faire sa sale besogne. Depuis qu’il est parachuté à la mission commandée et téléguidée, il dégrade la situation de la région chaque jour. C’est un pion pour déstabiliser la région avec sa horde des braqueurs et des coupeurs de route. Il ne fait pratiquement rien de positif, il se comporte comme un brigand colombien à la commande.

À cause de ses incompétences notoires et son incapacité morale de diriger des hommes, il traine la région de Borkou dans le chaos. Alors que c’est bien lui le receleur, des bandits puissamment armés, qui écument le Grand BET. Avec sa bande, ils veulent maintenir le Grand BET dans la terreur, dans la pression et dans la spoliation avec la bénédiction de ses parrains qui l’ont porté à cette responsabilité, qui noie ses intentions perverses. Concernant la manifestation récente, qui a paralysé l’économie de la région pendant une semaine, à cause de sa démission, est une grande perte pour l’État et pour la population en particulier. Il a transformé la région en un repaire sous le commandement de ses maîtres, dans l’optique de réduire en silence, cette brave populations irréductibles. Il est rejeté, dès qu’il a été démasqué de ses calculs des pillages à travers des réseaux mafieux. Le grand banditisme et l’insécurité ambiante, ont éclaboussé avec son arrivée dans la région, depuis lors, chaque jour, est un jour de tristesse et de désolation.

Dans la même lancée, nous demandons aux militant(e)s, aux partisan(e)s, et aux sympathisant(e)s de parti RAJET de sortir massivement, pour apporter un soutien inconditionnel dans la manifestation de demain jusqu’à la destitution du gouverneur. Nous sollicitons également, aux populations de Borkou de converger à la date de 17 novembre, dans le centre de la ville, pour déloger ce gouverneur nonchalant. Il ne mérite pas de diriger la région de Borkou, il n’a aucun programme rentable pour la région. Nous demandons également, aux populations des autres régions du Grand BET de sortir demain, pour soutenir vos frères et vos sœurs de la région de Borkou.

Ce gouverneur est maintenu par des malfrats entre autres ; l’ancien DG de la douane, Com OPS de Miski, un certain Adoum à Biltine et un autre Bokhit à Abéché, ceux-là qui sèment le désarroi, dans le Grand BET, ils sont la base de tous les malheurs, tous les bandits armés sont sous leur autorité. Nous avons déjà eu toutes les informations sur leur intrigue, le bastion de ces chefs, c’est à N’Djamena. Ces minables fauteurs de trouble, ils sont les artisans, dans le décret de découpage territorial, d’une partie de l’Ennedi Ouest au profit de l’Ennedi Est.

Ordjei Abderahim Chaha, Président de RAJET.

267 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire