La délégation américaine qui était venue à N’Djamena pour voir de visu et être informée sur l’aspect sécuritaire du pays est repartie sans conviction. Après son entrevue avec le 1er ministre Pahimi Padacké, elle entreprit une séance de travail à la direction de l’agence nationale des titres sécurisés (ANTS). Ladite réunion de travail est finie en queue de poisson. Le DG de l’ANTS, Mahamat Oumar Kessou n’a pas su répondre à la délégation américaine sur les spécifiés des passeports et leurs sécurités. La réponse à peu près sur la société devant concevoir les passeports et son deadline, et surtout comment annihiler les passeports diplomatiques et de service qui sont entre des mains étrangères ? Toutes les réponses étaient point convaincantes. La délégation américaine n’avait pas eu d’interlocuteur, et serait repartie en promettant de faire son rapport à ses autorités. Voilà quelque chose qui n’arrange pas la situation du Tchad.

Tchadanthropus-tribune

1772 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article