Ce mercredi 18 octobre 2017, est la date fatidique interdisant les Tchadiens d’atterrir sur le sol américain. Quelques heures avant son entrée en vigueur, le juge fédéral Derrick Watson de Hawaï a suspendu l’application du décret anti-immigration ou Travel ban promulgué par l’exécutif américain le 25 septembre 2017. Le Président Trump justifiait sa décision par des raisons de sécurité nationale.

Ce décret entend interdire définitivement l’accès aux USA aux ressortissants de sept pays, le Yémen, la Syrie, la Libye, l’Iran, la Somalie, plus la Corée du Nord et le Tchad. En son temps cela a créé un tollé aux regards des efforts du gouvernement tchadien pour la lutte antiterrorisme. Cette décision fera certainement l’objet d’un appel du gouvernement, le juge justifie sa décision par des manquements. Selon lui le décret “souffre précisément des mêmes maux que son prédécesseur”, le texte ne démontre pas en quoi l’entrée des ressortissants des pays concernés “nuirait aux intérêts des États-Unis”. Ce blocage va amorcer une bataille juridique comme par le passé. Par deux fois les décisions similaires ont conduit à l’un bras de fer devant le tribunal ce qui a contraint le Président Trump à revoir sa copie. Il est accusé de s’attaquer de façon discriminatoire qu’aux musulmans.

Tchadanthropus-tribune

2388 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article