Tchadanthropus-tribune, je me nomme Mahamat Moustapha Abakar, ex employé de l’Ambassade des USA au Tchad. 

J’avais servi cette institution pendant plus de 15 ans sans la moindre faute. Subitement, on m’a licencié abusivement en septembre 2015 sans droits. 

Après un appel de la décision et une réponse négative de l’Ambassadeur, une tentative de conciliation du ministère des Affaires Étrangères, le dossier est transféré au tribunal de travail et de sécurité social (TTSS). 

La partie défenderesse avait refusé de répondre aux 4 convocations. Le TTSS l’a condamné par défaut et la décision fut signifié à travers le ministère des Affaires Étrangères en janvier 2018. Malgré les multiples appels à l’Ambassade de régler cette situation, celle-ci refuse de s’exécuter en brandissant l’immunité diplomatique et en intimidant le gouvernement du Tchad. L’Ambassade dit ne pas reconnaitre la décision de la justice et mettez en garde quiconque qui tenterait de saisir leurs biens pour exécuter cette décision qu’elle qualifie d’illégale tout en refusant délibérément d’user les voies de recours. 

Comment comprendre un tel comportement d’un pays qui se veut garant du respect des droits humains ? Quelle autre voie de recours avons-nous ? L’exécution d’une décision judiciaire d’un pays ne relève-t-elle pas de la souveraineté d’un pays ? Et la quiétude sociale ? En quoi les relations contractuelles sociales ont de rapport avec une immunité diplomatique ?

Votre assistance est sollicitée afin que ce comportement de la mission diplomatique américaine soit exposé afin qu’elle entende raison.

Si nécessaire, je suis disposé à partager avec vous quelques supports.

Tchadanthropus-tribune

555 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire