Les travailleurs tchadiens à l’instar de ceux du monde ont célébré aujourd’hui la Fête du travail. Ici à N’djamena des défilés ont été organisé à la place de la nation par la confédération libre des travailleurs du Tchad (CLTT) et au stade municipal de Paris-Congo par l’union des syndicats du Tchad (UST).

Le gouvernement a été représenté à la cérémonie de l’UST par le ministre de la fonction publique Abderaman Mouctar Mahamat et à celle de la CLTT par le ministre du commerce Aziz Mahamat Saleh. Les militants de l’UST dans leurs cahiers de doléances recommandent au gouvernement de poursuivre sans complaisance les auteurs et complices de corruption et détournement des biens publics, de renforcer les mesures de sécurité sur toute l’étendue du territoire, de contrôler et faire respecter les prix des denrées de premières nécessité sur les marchés, de sanctionner les commerçants véreux, d’abolir le recrutement sélectif et mercantile à la fonction publique, de verser régulièrement les salaires des agents du secteur public à la fin de chaque mois, de garantir les emplois décents aux travailleurs pour la mise réelle en chantier du programme pays pour le travail décent, de payer mensuellement les pensions des retraités et d’apurer les arrières entre autres.

La CLTT de son coté demande au gouvernement de relever la valeur du point d’indice de 115 à 150, d’ orienter toutes les recettes ordinaires de l’État au trésor public pour une gestion saine, de mettre sur pied une politique digne de l’habitat au bénéfice des cadres travailleurs, d’exiger aux entreprises étrangères la construction de leurs sièges sociaux dans le cadre de la politique de l’habitat et de l’aménagement du territoire, d’adopter sans délai le code de sécurité sociale en souffrance à l’Assemblée nationale, d’accorder la gratuité de soins médicaux pour les personnes de 3e âge, de revoir la situation salariale déplorable des agents de sécurité privée et de gardiennage et leur immatriculation à la CNPS ; d’intégrer à la fonction publique les lauréats sortis des grandes écoles et universités dont les dossiers sont en souffrances à la fonction publique entre autres.



Tchadanthropus-Tribune avec tchadinfos.com 
 

157 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article