44 hommes appartenant à Boko Haram et capturés par l’armée- ont été retrouvés morts dans leur cellule à N’Djamena, a annoncé samedi le procureur de la République près le Tribunal de grande instance de N’Djamena. Selon le secrétaire général du Parti pour les Libertés et le Développement (PLD), Mahamat Ahmat Alhabo, “la convention de Genève protège les prisonniers de guerre. Le gouvernement Tchadien devrait s’en tenir à cette convention relative à la protection de prisonniers de guerre.”

“Il est entièrement responsable ce qui leur est arrivé en prison. Il faut qu’il dise la vérité à l’opinion sur ce qui s’est passé en prison. Il faut que les causes soient réellement déterminées. Je pense que c’est la responsabilité totale du gouvernement Tchadien qui est engagé dans ce qui s’est produit en prison”, a ajouté Mahamat Ahmat Alhabo.

“Il faudrait ouvrir une enquête indépendante pour déterminer les causes de la mort de 44 prisonniers de Boko Haram dans leur cellule” , a dit le secrétaire général du PLD.

Tchadanthropus-tribune

636 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article