01/11/2016: TCHAD/Abdoulaye Fadoul Sabre – ministron SGG: Abdoulaye Sabre Fadoul, si tu te taisais, rapportent les confrères de la voix. Le meuble de la République en fait trop jusqu’à exaspérer les cadres, les fonctionnaires et même certains de ses collègues. Plus royaliste que le roi, Djiddo le ministron. La voix écrit, au moment où Idriss Déby s’emploie avec pédagogie à rallier la masse populaire à la compréhension des mesures d’urgence, le ministron met de l’huile sur le feu, et dès fois, c’est pour servir sa petite personne. Tout le monde syndical retient sa sortie arrogante du 17 octobre 2016 sur les mesures d’austérité. Hautain comme les nains qui se cherchent une identité coûte que coûte, méprisant et à la limite ordurier, il veut avancer tel un fusible face aux mécontentements populaires. Histoire de faire comprendre à son patron qu’il est là pour prendre des coups, et ainsi garantir son fauteuil de salissure. Djiddo veut apparaitre comme celui qui veut assumer la paternité des mesures d’austérité, mais en somme, la décision est initié par l’exécutif sur le patronat du 1er ministre à qui il sape le plancher. Aujourd’hui, il capitalise les foudres de ceux qui l’adoubaient hier. Il rate fondamentalement une occasion de fermer son clapet. Lire et voir les coupures de presse ci-dessus. 


284 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article