23/01/2017: TCHAD/Afrique: On pense mieux faire ailleurs que chez soi. L’égocentrisme quand il nous tient… Un avion-cargo tchadien affrété par le pouvoir tchadien pour transporter les affaires de Yahya Jammeh. Le weekend dernier, après des âpres discussions, le Gambien Yahya Jammeh a accepté de s’exiler en Guinée équatoriale à la suite d’une séance de négociation sous la direction de la CEDEAO. Accompagné de ses homologues guinéen et mauritanien, M. Jammeh est arrivé dans la capitale guinéenne à bord de l’avion du président guinéen Alpha Condé. Sur le Tarmac de l’aéroport de Banjul on a vu deux avions celui du président guinéen Alpha Condé qui a transporté Yahya Jammeh et sa suite et un cargo tchadien (avion C130) affrété pour transporter les affaires de l’ancien président. Des témoins ont vu montée dans le cargo des voitures de luxe et plusieurs caisses et valises. Le Président Jammeh et sa suite auront pour destination finale Malabo en Guinée équatoriale. Assez souvent, le régime d’Idriss Déby drapé du foulard de la présidence de l’union africaine intervient ou fait intervenir ailleurs pour régler des litiges, choses qu’il n’arrive pas à faire dans son propre pays, où assez souvent il ne sait qu’employer la force de la répression… Ironie du sort dans un communiqué, le président en exercice de l’Union africaine (UA), Idriss Déby Itno, chef de l’État tchadien, dit continuer à suivre avec une attention toute particulière l’évolution de la situation en Gambie. Le président de l’Union se félicite en outre de la prestation de serment et de l’investiture du président élu de la Gambie, M. Adama Barrow. S’il avait reconnu à son tour de reconnaître sa défaite lors des élections dernières au Tchad, il aiderait à asseoir l’alternance démocratique dans notre pays et permettre d’affiner la paix. Mais hélas… À suivre     

305 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article