18/01/2017: TCHAD/ANS/Presse privée: De sources dignes de foi, dans sa nouvelle stratégie, le nouveau directeur général de l’ANS (Police politique du régime) a fait convoqué plusieurs directeurs de publications individuellement dans son bureau. Avec chacun il s’est entretenu en tête à tête. Selon des sources bien informées, il a demandé à ces responsables des journaux de collaborer avec lui et ses services. Il s’est proposé même d’aider les journaux qui accepteraient de collaborer, de financer leurs publications. C’est du jamais vu. En clair, le DG de l’ANS veut des indics sapant de fait la liberté d’information. Cette nouvelle façon de faire du nouveau DG de l’ANS confirme les soupçons de relations de certains responsables des journaux avec l’ancien directeur de l’ANS Djiddi Saleh. Si cela se traduit dans les faits, la crédibilité des journaux privés risquerait de prendre un sérieux revers. À entendre certains correspondants, deux journaux de la place collaborent déjà avec les services de renseignements d’Idriss Déby. La question qui demeure posée, est que pourquoi subitement l’ANS veut la collaboration des journaux privés? L’ANS s’intéresserait-elle aux carnets d’adresses que détiennent les journalistes? Veut-elle les mettre à contribution pour les exploiter? Où utiliserait-elle les journaux privés pour régler des comptes à des hommes politiques? Il n’y a pas longtemps, Djiddi Saleh, l’ancien DG pitbull du régime MPS était à tu, et a toi, avec certains milieux de la presse privée, l’investigation de certains journalistes lui a permis de concevoir des renseignements sur les faits et gestes des personnalités politiques issues du gouvernement et de l’opposition. Sans nul doute c’est ce genre de procédé que voudrait appliquer le nouveau DG, garde-chiourme de la dictature en place… À suivre.

La rédaction. 

 

184 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article