J’ai une longue expérience, en tant que décideur public et international, en matière de leadership, de conduite de dialogue, de développement de partenariat bilatéral et multilatéral, de gestion stratégique axée sur les résultats. Mon expérience est exceptionnelle et unique au sein de la BAD où j’ai passé 29 ans dans les Opérations jusqu’à la responsabilité de Vice-président chargé des services institutionnels en passant par le poste de Secrétaire général. J’ai parcouru la BAD de long en large, si bien que je peux prétendre, mieux que quiconque, avoir une parfaite connaissance des rouages de la maison BAD, et la meilleure manière appropriée de mobiliser cette machine sans perte de temps. À cela s’ajoute mon expérience gouvernementale au Tchad comme ministre du Plan, de l’Économie et de la Coopération internationale, puis Secrétaire Général de la Présidence – poste stratégique pour la compréhension le fonctionnement d’un pays au niveau le plus élevé – et enfin aujourd’hui comme ministre des Finances et du Budget. Je peux donc me targuer d’avoir eu une bonne préparation pour être immédiatement opérationnel et efficace à la tête de la BAD au service de l’Afrique.  
  
Toute ma vie, j’ai travaillé pour le développement de ce continent, sous ses multiples et complexes dimensions ; les expériences particulières que j’ai acquises aussi bien à la Banque durant 29 ans, qu’au Gouvernement et au Cabinet du Président de la République du Tchad m’ont préparé à cette mission. Secrétaire Général de la Présidence de la République du Tchad, j’ai appris la complexité et les enjeux de la gestion d’un pays, confronté à des défis complexes, que je n’aurais appréhendés dans toutes leurs dimensions en tant que  fonctionnaire de la BAD. De ces expériences à l’échelle du pays, j’ai tiré une leçon dont la quintessence se résume au fait que l’œil de l’expert ne voit pas toujours certaines complexités inhérentes aux pays qui sollicitent l’aide au développement. Comme ministre de l’Économie et de la Coopération internationale, puis ministre des Finances et du Budget, j’ai mesuré le courage qu’il faut pour mener des réformes à l’échelle d’un pays afin de libérer les énergies de développement. 

 

Extrait de son interview à Alwihda info.


https://youtu.be/3knfUDJXZMM

 

218 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article