29/08/2016: TCHAD/CNDP: Une dépêche arrivée à la rédaction met un accent sur la CNDP. L’alerte indique que le cadre national de dialogue politique (CNDP) crée le 02 avril 2013 par le président Idriss Deby Itno joue il vraiment son rôle? La réponse est certainement non. Lors d’une rencontre avec la classe politique, le président de la République a reconnu ouvertement que c’est un cadre informel créé juste pour animer la galerie .ils font que les contribuables tchadiens comprennent bien  que cette galerie a un coût financier inadmissible. C’est tout simplement de l’argent à jeter par la fenêtre. Le CNDP compte 25 membres (11 de la majorité présidentielle, 11 de l’opposition et 3 de la société) sans compter le personnel d’appui. L’État tchadien paye 10 millions par mois rien que  pour la location du siège. Les 25 membres gagnent chacun 1 million par mois et un bonus de 300000 à 500000 F CFA pour les membres du bureau de la coordination. Selon des sources concordantes que le Premier ministre  Pahimi Padacké Albert qui s’est  montré comme un messie devant les députés continue à percevoir ses indemnités du CNDP. Dans cette mesquinerie, il n’est pas seul, car quatre membres du gouvernement sont aussi impliqués à savoir HAMID DAHOLOP, ALLAOU TAHIR,  HASSAN PACHA et ANNADIF. Logiquement ces ministres doivent se retirer du CNDP et se verront remplacer par d’autres membres de la majorité. Comme au Tchad le ridicule ne tue pas, le Premier ministre et ses quatre ministres continuent de gagner illégalement l’argent des contribuables tchadiens.  Il est inadmissible que certains ministres se permettent de gagner plusieurs salaires à la fois alors que beaucoup des jeunes sont rongés par le chômage.

 

Abakar Ali Issa

 

160 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article