01/11/2016: TCHAD/Crise sociale – Éducation nationale & enseignement supérieur: Selon une correspondance particulière, et d’après un confrère, au Tchad, écoles, universités, hôpitaux, tribunaux sont tous fermés. D’après une source bien informée, la situation est volontairement entretenue pour que les élèves et étudiants ne puissent s’organiser pour manifester. Le régime MPS craint toujours le soulèvement des étudiants et élèves en pleine année scolaire ou universitaire. Que faut-il de plus pour inquiéter le Président Idriss Déby Itno ? S’interrogent nos confrères de Tchadpages, car l’année académique n’a pas encore commencé. Au Tchad, les écoles et universités sont fermées depuis plus d’un mois. Pire, à N’Djamena, le campus universitaire est occupé par les forces de l’ordre depuis plus d’un mois au point de devenir une "caserne militaire". Il faut ajouter à cela les grèves sèches dans les hôpitaux, certaines familles ont même ramené leurs malades chez eux. Les juges viennent de se mettre en grève pour 15 jours et devront la continuer. Mutinerie et évasion des prisonniers à Abéché. La situation s’empire de jour en jour jusqu’à fragiliser la stabilité de notre pays. Mais apparemment, il en faut plus pour inquiéter le président Idriss Déby qui vient de terminer une première tournée en Afrique pour caser son ministre Moussa Faki à la présidence de la commission de l’UA… À suivre.

 

278 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article