09/09/2016: TCHAD/Darfour: De sources concordantes, de son retour de Chine, avant son arrivée à Amdjaress, Idriss Déby s’est arrêté au Soudan pour mettre un terme aux échéances de l’Autorité de Transition du Darfour. Idriss Deby était à El-Fascher en présence de l’Émir du Qatar, du président centrafricain et notamment du président El-Béchir. Comme à l’accoutumée, le président tchadien aime apparaître dans tous les événements, sans aucune conséquence directe sur le Tchad. Ses services envers les Soudanais pour qu’il n’aide pas des potentiels rebelles contre lui, mais tout cela s’inscrit en pointillé, car les services secrets soudanais n’ont jamais rompu leurs relations avec certains Tchadiens, au contraire des politiques qui ont définitivement coupé les ponts. Cette instance du Darfour qui vient d’être enterré était déjà un cocon vide. Pendant longtemps, Idriss Déby a été le soutien invétéré des groupes rebelles adossés à sa communauté contre le pouvoir soudanais, jusqu’au jour où il a compris que les rebelles aidés par le Soudan risque de lui faire très mal que lui même. Idriss Déby est le seul responsable des conflits inter communautaire le long des frontières Tchad/Soudan. Il est le géniteur du conflit du Darfour. Quoi qu’il fasse, les observateurs les mieux avertis lui colleront la responsabilité de ce qui s’est passé. Sa complicité avec El-Béchir ne saurait le disculpé de ce qui apparaît aux yeux de tous comme un génocide. 

240 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article