11/07/2016: TCHAD/Droit de l’homme: La semaine prochaine (19 juillet 2016) Mr Mahamat Nour Ibedou, leaders de la société civile et SG de la CTDDH sera obligé de répondre à la convocation de la justice tchadienne sous ordre, et reste sous la responsabilité de l’état. Une convocation très anodine pour un délit de plaques d’immatriculation illisible sur un véhicule de l’état. Notons que ce véhicule ne lui appartient pas individuellement. C’est par ce paravent ridicule que les sbires du régime MPS de Déby ont trouvé pour faire taire un des leaders qui ose dire des vérités et qui ne se retient pas pour dénoncer l’injustice ambiante du système gouvernant les Tchadiens. Il faut noter que rien qu’à N’Djamena plusieurs véhicules reformés de l’état circulent alors que les plaques d’immatriculation n’ont pas été changées, et qui circulent dans la capitale et ailleurs. Pourquoi leurs propriétaires n’ont pas été inquiétés par la justice ? Où faudrait que la rédaction liste les noms des personnes qui détiennent encore ces véhicules pour confondre les sbires dans leurs délires. Depuis ces élections truquées et usurpées par le régime en place, plusieurs menaces sont observées à l’égard des hommes et femmes qui osent dénoncer l’injustice. Du président du syndicat des maitres communautaires (Balangnagué) qui a reçu des menaces de mort et une convocation du commissaire du CSP 3 alors que les maitres communautaires observent 25 mois de salaires, jusqu’à Dobian Assingar dernièrement. Les organisations de droits de l’homme, Amnesty International et les chancelleries occidentales sur place doivent tirer la sonnette d’alarme sur ce qui parait comme une accumulation des injustices… Nous reviendrons. 

 

334 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article