CONVENTION TCHADIENNE POUR LA DEFENSE DES DROITS HUMAINS

(C.T.D.D.H)

B.P : 5839 N’djamena   Email : convention.ctddhongatchad .fr Tel : 92 10 69 83

Siege national : Avenue Omar Bongo, face à la Station-service NIMRO

TCHAD/CTDDH: COMMUNIQUE DE PRESSE N°18/2015

La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H) rappelle  à l’opinion nationale et internationale que Monsieur Tahir Ahmat DJODA arrêté illégalement le 11 Février 2015 à 5 heures 30 du matin par des individus appartenant à  l’Agence Nationale de Sécurité (ANS) n’avait pas été libéré jusqu’aujourd’hui ;  sa famille en l’occurrence sa femme et ses enfants sont d’autant plus inquiets  qu’ils sont sans nouvelle de lui depuis son arrestation.


La Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l’Homme (C.T.D.D.H)  très préoccupée par cette situation estime que l’ANS qui n’a pas vocation à se substituer à la police judiciaire et donc n’est pas habilitée à posséder des lieux de détention n’a pas le droit de priver un citoyen tchadien de sa liberté.


La C.T.D.D.H estime que ces pratiques arbitraires  et  inqualifiables sont celles pratiquées par les régimes politiques dictatoriaux à parti unique et sont donc des agissements d’une époque révolue.


La C.T.D.D.H demande au Directeur Général Adjoint de l’ANS  qui serait l’initiateur de l’arrestation de Monsieur Tahir Ahmat Djoda de le relâcher immédiatement.


La C.T.D.D.H demande à l’ANS de cesser de se comporter comme une police politique et de jouer uniquement son rôle de protection des citoyens en matière d’espionnage et de contre espionnage.

 

Fait à N’djamena le 18/03/2015

Le Secrétaire Général

Mahamat Nour A.Ibedou

 

162 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article