Le 1er responsable de cette anarchie est l’État et ses gouvernements. Péjorativement, les 2e responsables sont vouset moi, qui faisons tout pour placer nos parents à divers postes deresponsabilités.

La responsabilité première de l’État tchadien demeure dans ce manque de rigueur qu’il entretient pour fausser à jamais lerecrutement des vrais diplômés pour l’essor de notre pays. Tout recrutement exercépar nos compatriotes a trait à un favoritisme d’un parent, de l’ami d’unparent, de la connaissance de l’autre. Tout piston est fait par des ministres,directeurs généraux, agent haut placé pour le compte de ses proches. Celui quin’a pas de parents hauts placés doit raser les murs. Cette injustice plus que macabre a fini par nous donner ces résultats – Des faussaires professionnels exerçantdans les appareils de l’État.

Face à cette hécatombe, il faut instaurer leslois de la république comme on l’applique envers n’importe quel bandit de grand chemin. Le manque à gagner socialement et économiquement est important quand onsait que les divers gouvernements du MPS ont laissé faire cela. Et quoi que l’on dise, Idriss Déby seul ne pas mettre en place une mafia à cette échelle. Les Tchadiensqui ont eu à exercer des fonctions à responsabilité sont tous responsables de cette grande honte à l’image de notre pays.

L’impunité quasi quotidienne laisse penser que chacun à droit de venir poser l’abstrait.

Vols à grand débit, détournement à tous les niveaux, rendre sale notre société sans aucune honte, sans punition aucune, encourage chacun à poser des actes répréhensibles.

Les 1705 personnes affirmées comme ayant de faux diplômes et ayant exercées au sein de la fonction publique doivent rendre compte et convoquées devant la justice. On doit par principe interpeler tousles autres faussaires pour les adjoindre à ceux-ci. Si le rapport partiel du cabinet d’audit mentionne l’identification d’un grand nombre de faussaires, il ne faut pas laisser le travail avec un goût d’inachevé. La loi 017 sur lesagents de l’État et les conventions collectives est claire là-dessus. Il faut justementappliquer la loi. Rien d’autre, et au demeurant ajouter cela :

  • Les faussaires doivent rendre au trésor l’argent des contribuables
  • La justice doit appliquer les lois de la république les concernant.

Le simple fait de laisser piller de cettemanière les richesses de notre pays équivaut à un crime. Que ceux qui sont dépassés par les responsabilités laissent la place à des cadres compétents.

Tchadanthropus-tribune

2066 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article