15/08/2016: TCHAD/Gouvernement Pahimi II: 13 membres entrants, 13 autres membres sortants, quelques réajustements entre ministres et secrétaires d’états, des portefeuilles ministériels qui ont changé de dénominations, et le G4 inamovible des ministres (Moussa Faki, Adoum Younousmi, Ahamat Bachir, et Abdoulaye Djiddo Sabre Fadoul) plus Mariam Mahamat Nour toujours en place. Malgré les ergots des uns aux infrastructures contre Younousmi, et les remontrances des autres contre Vuvuzela Ahamat bachir, ceux-ci sont reconduits. L’entrée de plusieurs personnalités MPS au gouvernement est observée comme un remerciement envers quelques satrapes du régime, et les membres des partis de l’alliance, sachant avec pertinence qu’ils ont volé les voix des électeurs pendant les élections présidentielles du 10 avril dernier. Mustapha Ali Alifei paye sans doute son arrogance et ses errements contre les siens, Mahamat Louani nommé par défaut pour remplacer Daoussa Déby, est aussi évincés et remplacés par Mahamat Allahou Taher déjà au gouvernement. Le grand perdant est sans doute Allamine Bourma Tréyé. Dès qu’il fut nommé, les fléchettes de ceux qui savent poser les problèmes anti communauté ont germé, puis son exécutif et ses exécutants lui ont tiré le tapis sous les pieds.  Un ministre des Finances sans droit de signature ne joue pas pleinement son rôle. Idriss Déby a décidé que ce soit ainsi. Allamine a voulu éponger la dette intérieure et amenuiser les salaires des fonctionnaires en priorité. Malheureusement les entrées au trésor étaient destinées à payer les factures des certaines entreprises personnifiées, aux dépens des banques locales, et surtout, entretenir le train de vie de l’exécutif, la présidence et son sérail. Allamine quitte le ministère des Finances, sans être à la BEAC locale, moins encore la BEAC régionale, voilà ce que lui vaut son attachement à Idriss Déby. Un nouveau gouvernement est en place avec des nouveaux arrivants, ce sera aux Tchadiens d’en juger, si ce gouvernement doit retenir leur attention, si ce gouvernement pourra changer leur quotidien… En ce qui nous concerne, nous restons sceptiques, à la limite d’un non catégorique. Mais attendons, nous verrons, et nous reviendrons.

 

 

Entrants :

      Asseid Gamar Sileck

      Hamid Mahamat Dahalob

      Bichara Issa Djadallah

      Abderahim Younous

      Siddick Abdelkérim Haggar

      David Houdeingar

      Me Béchir Madet

      Ahamat Hissein Mougouni

      Kade Elisabeth

      Aboubakar Djibrile Aboubakar

      Acheikh Ahamat fariss Krebe

      Mahamat Annadif Youssouf

      Bachar Ali

 Sortants :

      Allamine Bourma Tréyé

      Mahamat Louani

      Benaindo Tatola

      Mustapha Ali Alifei

      Djerassem Lebemadjiel

      Mahamat Al mastour

      Djiddi Bichara

      Kosnadji Merci

      Adoum Hassan Arsine (Kalla)

      Mahamat Ali Hassane

      Annour Haroun Oumar

      Dersou Kadbansou

      Mahamat Ahamat Saleh

 

Les inamovibles en place :


    –      Moussa Faki Mahamat

      Adoum Younousmi

      Mariam Mahamat Nour

      Ahamat Mahamat Bachir

      Abdoulaye Sabre Fadoul (Djiddo) 

283 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article