20/07/2016: TCHAD/Investiture & populisme: Le 8 août prochain, Idriss Déby bientôt 26 ans au pouvoir au Tchad, prononcera la messe de requiem de son hold-up électoral. Pour ce faire, il utilisera tous les moyens de l’état et outre mesure pour donner un cachet particulier à l’événement. Malgré la crise économique difficile perpétrée par lui, son clan et ses affidés, Déby continue par le biais de son beau frère Idriss Abdoulaye kalakala, pour faire main basse sur le dépôt à terme des cotisations des adhérant de la CNPS, afin de parachever les travaux et la finition de l’hôtel Radisson, en plus des voies de la corniche. Ainsi 20 milliards de FCFA ont été ponctionnés de ces dépôts, dans les différentes banques de la place, mettant celles-ci dans les difficultés de liquidités, alors que ces mêmes banques sont sollicitées parallèlement pour payer le salaire en lieu et place de l’état. Après avoir siphonné les finances de l’état, la bande des pillards enterre complément l’espoir des retraités du secteur privé. Qu’a fait le peuple tchadien pour mériter un tel châtiment? Idriss Déby ne fera rien contre les voleurs et les détourneurs de l’argent du contribuable tchadien. C’est certainement à cause de son apathie que le régime se croit permis à tout faire. À quand le réflexe d’un vrai dirigeant qui aime son peuple et le développement de son pays? 

127 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article