05/10/2016: TCHAD/La dynastie Itno en vue: Il a fallu d’un déplacement en privé pour que certains observateurs tire la sonnette d’alarme. Dans le monde politique et dans les sérails des chefs d’état africain, il n’est un secret pour personne de voir les fils des chefs d’État, dans la plupart morganatique se paver des lustres de leur père. Des faits qui passent pour normaux, même si cette vitrine demeure nauséabonde dans une démocratie républicaine. Les apparats qui ont accompagné la visite du fils d’Idriss Déby (Zackaria Idriss Déby Hibou) interpellent plus d’un citoyen. Est-il le vice-président de l’état? Où Idriss Déby cherche à tester les réactions des Tchadiens, car cela résonne comme un signal fort son envoie à Biltine pour présenter les condoléances au ministre SGG Abdoulaye Fadoul Sabre. Zackaria Idriss Déby alias Hibou apparaît comme un vice-président, parti à bord d’un jet privé affrété pour la circonstance. Selon nos sources, il a été accueilli à sa descente d’avion par le gouverneur de la région du Wadi Fira, le général Mahamat Delio Tangal. Il fut précédé des ministres inamovibles du régime (Moussa Faki – Affaires étrangères/ Adoum Younousmi – Infrastructures/ Ahamat Bachir – Sécurité publique). S’il y a des citoyens, républicains qui doutent des veilletés d’Idriss Déby pour un scénario à la gabonaise, ils doivent se raviser. Les images rapportées par la télévision tchadienne ne sont pas anodines. Les Tchadiens doivent se réveiller tôt, s’ils ne veulent pas voir la dynastie des Itno s’installer dans le pays. Pour les proches du palais, le président tchadien est entrain de préparer son fils aux prochaines échéances. Tout porte à croire que l’éventuel aménagement du bureau politique prévu en novembre 2016, fera place nette à Zackaria Idriss Déby pour une ascension anti démocratique. D’ailleurs, lors d’une réunion, certains membres du gouvernement siégeant au bureau politique se sont déclarés choqués par l’intervention de Zackaria qui déclarait  tout de go “ Je suis à votre entière disposition, ma porte est ouverte j’ai aménagé un bureau ici (entendez au sein du siège du MPS). Attention, la léthargie des Tchadiens risque de les mettre devant les faits accomplis. Attention à la révision de la constitution. Rien ne viendra cautionner ce coup d’État institutionnel. Le Tchad est, et sera une république. 
362 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article