28/10/2016: TCHAD/Maison d’arrêt de la ville d’Abéché: De sources variées, 152 prisonniers de droit commun se sont évadés de la prison centrale de la ville d’Abéché. Plusieurs raisons sont avancées dont celle de la famine. À Abéché, selon notre correspondant, les prisonniers vivent dans une précarité consternante. Les conditions de détention sont difficiles. L’autorité en place n’arrive pas entretenir la population carcérale. Ces prisonniers ne mangent pas un repas par jour si ce n’est le difficile concours de leur famille. C’est cette situation qui a permis cette mutinerie et qui a enclenché le soulèvement des prisonniers qui se sont évadés de la maison d’arrêt d’Abéché.

 

316 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article