07/05/2016: TCHAD: Des conciambules ratées de Deby envers certains leaders de l’opposition.  Malgré son hold-up électoral le dictateur tchadien n’a pas le sommeil tranquille. Il a peur de ses opposants qu’il a pourtant traité de tous les noms d’oiseaux pendant la campagne. En effet au lendemain de la confirmation  de sa victoire tronquée, il a entrepris des démarches à l’endroit de 6 candidats de l’opposition pour une rencontre.  C’est ainsi qu’il a envoyé le vouvouzela (Ahamat Bachir) au chef de l’opposition (Kebzabo) pour chercher à l’intimider et le ramener à des meilleurs sentiments.  Sa mission fut un échec.  Orozi foudeibou a été envoyé chez Mahamat Ahmat Alhabo, il a reçu un refus poli. Gali Gata Ngotté a eu la visite de Moussa kadam son collègue  (MPS) de l’assemblée nationale. Mais Gali courtois a décliné l’offre. Bicharia Doudoua  s’est rendu chez Dadnadji emboîtable le pas à Tous souffle Salem Abbas, pour le supplier de rencontrer Deby et c’est à la demande même de Deby. Le leader du CAP SUR a éconduit poliment son visiteur. La dernière carte utilisée par Deby est celle de Goukouni Weddeye qui a été sollicité pour rapprocher les opposants. L’ancien président tchadien a fait appel à son ancien directeur de cabinet sans succès.  Une semaine après la proclamation des résultats définitifs par le conseil constitutionnel sur ces élections truquées,  aucun des partenaires traditionnels du Tchad, n’ont félicité comme il se doit Id risque Deby. Le régime autocrate de N’Djamena se résoudra à garder cela sous la conscience, de n’avoir aucune légitimité face au peuple. Ce n’est pas en faisant du clientelisme politique qu’il redorer à son blason. 
221 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article