10/10/2016: TCHAD/Les manipulations politiques du président Idriss Déby: Selon des sources désignées, le week-end dernier Idriss Déby a rencontré par 2 deux  fois au siège de son parti, les petits partis politiques de l’alliance. Ils ont le vent en poupe disent les N’Djamenois.  L’occasion était tout indiquée pour que Déby, comme à son habitude, tout pugnace, indexe certains de ses camarades. Le président tchadien n’est pas passé par quatre chemins pour désavouer son secrétaire général Mr Mahamat zen Bada, le traitant de tous les noms d’oiseaux. Insinuation toute faite aux problèmes de détournements d’argents et des dysfonctionnements des directives du parti MPS. Déby a fait comprendre à ses alliés que c’est lui le chef de la majorité présidentielle, et non le MPS. Il remet le couvert très clairement en accusant Zène Bada d’avoir détourné une partie de fonds de campagne qu’il lui avait remis pour les partis de l’alliance. Il a promis d’engager une révolution blanche selon ses propres termes. Il a indiqué très clairement que les corrupteurs, les corrompus, les tourneurs et les manipulateurs seront traqués et poursuivi jusqu’à ce qu’ils restituent les deniers détournés. Il y a des politiques qui ont volé, il y a aussi des hommes d’affaires qui ont profité de leur position pour tricher. Tous devraient répondre de leurs actes, car ma confiance a été altérée et assez souvent à mon insu j’ai été trompé. Cette déclaration a suscité la joie des partis politiques de l’alliance qui ont applaudi à rompre. Reste à savoir, si Idriss Déby tient ses promesses, lui qui s’enflamme pour la consommation, mais qui en vérité épargne ces voleurs, ces tricheurs tapis autour de lui. D’après nos sources, certains membres du bureau politique et un bon nombre des militants songent à démissionner pour rejoindre l’opposition et plus particulièrement leur ancien ami DADNADJI du CAP SUR. Au MPS, l’idéologie est l’argent, sans argent et avec la vache maigre, ces militants ne peuvent pas tenir. Ces derniers pensent dupliquer le cas Jean Ping au Tchad.  De toute évidence ces petits partis déchanteront très prochainement quand on sait que Déby n’a besoin d’eux que pour traverser la période post électoral et faire face à l’opposition musclée et documentée de FONAC… 

235 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article