10/11/2016: TCHAD/Municipalité: Depuis quelques jours, la mairie de N’Djamena a un nouveau maire. Mariam Attahir remplace l’inamovible Ali Haroun. La nouvelle mairesse bien qu’elle soit conseillère communale, n’a pas été désignée par ses paires, mais imposée à ses collègues. Plus dramatique, le secrétaire général du MPS (Mahamat Zen Bada) n’a pas été consulté. Selon nos informations, il a juste été informé par le délégué du gouvernement. Dans un univers où le lobby du parti État prime sur les textes et loi, Mr Zen Bada subit encore une énième humiliation en continuant à avaler les couleuvres. Il en est de même pour les autres conseillers municipaux qui sont d’ailleurs considérés comme des simples plantons. Tout a été décidé entre le 1er ministre Pahimi Padacké alias Caméléon et la 1ère dame Hinda Déby et bien entendu l’aval d’Idriss Déby. De sources bien informées, dans la nouvelle équipe, le 1er ministre Pahimi Padacké a pu placer sa belle mère au poste 3ème maire adjoint. 24 heures après son installation, la nouvelle mairesse à nettoyer toute l’ancienne équipe. Elle a procédé à la mise en place de ses hommes et femmes à elle. Ailleurs, les cadres restent pour y amener leurs expériences, mais… ceci montre bien son intention de piller la mairie. Mariam Attahir est connu pour des faits antérieurs de détournements. L’on se rappelle encore de son passage à la CENI, où elle a fait falsifier un chèque de 120000 FCFA en 120 millions de FCFA. Pour mémoire, elle a fait la maison d’arrêt pour ce fait. Comment récompense-t-on des personnes avec un passé néfaste dans l’administration, et on les responsabilise à satiété. À se dire qu’Idriss Déby aime les voleurs de la République parce qu’ils ont trouvé la faille de son émotion, en lui disant qu’ils lui sont fidèles, mais en vérité, ils sont fidèles à la glisse de leur panse. Avec une cleptomane de cet acabit, la mairie de la capitale a des beaux jours devant elle… À suivre. 

170 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article