Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Mr Oky Dagache et les forces de sécurités ne pouvaient rien faire contre les coupeurs de route. Ils ne peuvent même pas se défendre en cas de légitime défense.

 

Attention! Si un policier ou un gendarme tue un coupeur de route, sa sécurité n’est pas garantie par la loi du régime en place. Les parents des coupeurs de route le poursuivront et le tueront devant ses collègues d’armes ébahis.

 

Sous le régime d’Idriss Deby, les missions recommandées données aux forces de l’ordre ne leur protègent pas en cas de dangers. Par contre si les coupeurs de route tuent les citoyens tchadiens (commerçants) il n’en est rien. Les parents des défunts feront des sacrifices c’est fini ; on ne cherche pas plus loin. Depuis que l’insécurité avait commencé à N’Djamena, pourquoi on entendait seulement chaque fois que se sont les coupeurs de route qui tuent les pauvres citoyens ?

 

Pourquoi on n’a jamais appris que les coupeurs de route sont abattus par les forces de l’ordre ?

 

-Le président Idriss Deby a trois plans à réaliser plan A:

 

C’est une situation d’insécurité savamment créée, préparée et planifiée par le président de la République Idriss Deby et en complicité directe avec ses proches parents pour un but visé. Le président Idris Deby et ses proches parents cherchent à avoir, vu cette situation d’insécurité au Tchad, l’aval de FMI et de la Banque Mondiale d’acheter des armes, des blindés, des hélicoptères de combats et des appareils des surveillances. Idriss Deby et ses proches parents craignent une imminence attaque de la rébellion. Par ailleurs, Idriss Deby selon se vision stratégique cherche à élargir d’autre commissariat aux alentours de N’Djamena et de recruter tous les enfants des familles Bilia, du DARFOUR et par la suite pourquoi pas quelques personnes parmi les familles des bouffons, des colporteurs et d’autres griots MPS.

 

Plan B: En 2015 il y’aura une réunion de l’UA à N’Djamena donc d’ici quelques mois Idriss Deby chercherait un prétexte dû à cette situation de faire déguerpir de N’Djamena ses indésirables populations misérables vivant dans des huttes aux alentours de N’Djamena.

 

Dans la vision d’Idriss Deby N’Djamena vitrine de l’Afrique, les pauvres Tchadiens démunis n’ont pas leur place, il faut qu’ils regagnent les zones rurales pour survivre.

 

Plan C: Dans les jours à venir, Idriss Deby  et ses collaborateurs vont monter une mise en scène, en présentant à la place publique quelques voleurs des marmites et d’autres individus pris pour des cas des simples polices, a la presse nationale et internationale comme quoi qu’ils sont des coupeurs de route et pour salir encore l’image des ralliés des rébellions, Idriss Deby et son porte-parole vont oser dire que parmi les coupeurs de route arrêtés, il y a des ex-rebelles. -sur conseil de ses conseillers particuliers Idriss Deby chercherait à créer une cour martiale pour intimider les opposants et d’autres personnes potentiellement rebelles. Attention! Vigilance citoyens tchadiens, Idris Deby est très fort il peut encore fabriquer des tonnes de mensonges et des faux montages et des mises en scène pour continuer de tromper l’opinion nationale et internationale et masquer son vrai visage dictatorial.

 

 

TAZ

 

201 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article