14/09/2016: TCHAD/ONRTV : De sources bien informées, la nouvelle ministre de la Communication du Tchad (Madeleine Alingué), interprète de son état, vient de jeter un pavé dans la marre. Ne sachant par où commencer pour restructurer l’ONRTV qui se trouve dans un trou par la faute de l’un de ses prédécesseurs, la ministre  fait des étudiants de l IFTIC de Niamey les premières victimes.  En effet, au cours d’une réunion avec les étudiants venus en vacances, la ministre leur a dit ceci " à partir de maintenant l’état ne  vous prend plus en charge. Si vos parents ont des moyens qu’ils continuent à vous payer vos études, pour ceux dont les parents n’ont pas des moyens qu’ils se débrouillent. À partir d’aujourd’hui vous ne pouvez pas compter sur le ministère de la Communication". Voilà qui est dit. Madame la ministre oublie que ces étudiants ont été envoyés par le ministère de la Communication et le contrat a été établi avec l’état. Pendant plusieurs années, l’état a payé leurs inscriptions et leurs bourses. Aujourd’hui abandonnés, ces jeunes en pleine route pour des raisons inavouées et dramatiques. Comment comprendre qu’un système qui a toujours promis des chimères à la jeunesse prône une politique contre cette même jeunesse en la sacrifiant? Mme la ministre a-t-elle reçu des instructions ou bien, elle a décidé de son propre chef? Sur le terrain juridique, ces étudiants sont en droit de poursuivre le département de la communication qui a décidé subitement par la voix de son ministre de rompre un engagement formel… À suivre. 

271 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article