18/07/2016: TCHAD/SHT: Selon une correspondance particulière, le balai de l’assainissement est il en train de passer a la SHT ? Selon nos informations, la mission de l’inspection générale d’état dirigée par le zélé Mbodou, ex-membre du contrôle du ministère de l’assainissement, en mission de contrôle dans cette société d’État. Il ressortirait de ses premières conclusions que tous les salaires indûment perçus par les ex PCA (Nagoum Abdel Kerim et Ahmat Djida actuel Secrétaire général de la présidence) doivent être restitués au trésor public. En dehors de leurs salaires, pour quelques présences, ils se font payer 2 millions cinq mille FCFA par mois. Les proches de ces personnalités estiment qu’il y a une politique de deux poids, deux mesures, dans la mesure où la société tchadienne, entreprise appartenant à la mère de Zackaria Idriss Déby (directeur de cabinet adjoint et fils du président Idriss Déby), et dirigée par son fils cadet Seid, doit pas moins de 500 millions de FCFA à la SHT, et que la mission à tête chercheuse occulte complètement la gestion de Kasser l’homme de main du palais rose. La même source menace de déballer les transferts et honoraires payés par la SHT au cabinet camerounais CAC, qui sert à blanchir l’argent détourné dans des poches occultes. Enfin la même source promet de révélations fracassantes sur le pot-de-vin perçu lors de l’acquisition des parts de Chevron dans le consortium par l’état tchadien grâce aux prêts contractés auprès de Glencore… Affaire à suivre. 

180 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article