Le BONDJOS de la république,sur ordre de son mentor, empêche le bon fonctionnement de la constitution, en refusant aux tchadiens de manifester la main nue pour réclamer le minimum de justice dans leur pays.

Le BONDJOS a tout faire suspend aussi,
les activités des certains partis politiques pour avoir soutenus 
les manifestants qui réclament leur salaires et luttent contre la vie chère.

Le BONDJOS Bachir,l’homme à tout faire et les autres petits BONDJOS du système mafieux,se reconnaîtront devant l’histoire de la république, et les tchadiens sauront les jugés au moment opportun.
Ce moment viendra sûrement,comme viendra le jour du jugement dernier.
Les tchadiens ne s’arrêteront pas ! tant que, Deby et ses BONDJOS ne comprendront pas que 28 ans de gâchis pour un petit pays émergent comme le tchad,c’est trop !

Vaut mieux quitter à temps le navire qui prend l’eau,que de se laisser,se surprendre au large.
Pharaon pensait qu’il était immortel ! 

Sadam et Gaddafi pensaient qu’ils étaient irremplaçables ! 
La suite,BONDJOS et son patron savaient très bien ce que, la longévité d’un pouvoir corrompu avait réservé à ces deux présidents,croyant très puissants et inamovibles.

Nul n’est indispensable sur terre ! Moins encore Déby et BONDJOS !
Donc, laisser les tchadiens tranquillement manifester, sans salir la constitution de la république,déjà tripatouillée plusieurs fois.
Ceci étant, il faudrait songer à préparer vos valises. Même si, elles avaient plus de 28 ans d’âges, ça prendrait au moins quelques chemises.
Pauvre de Déby et pauvre petit BONDJOS .

Le tchad ne serait pas redevable et les tchadiens ne regretteront pas du départ de Déby Itno et ses BONDJOS.
Comme disait Galilé sur la terre qui tourne, nous,nous disons ceci :
28 ans de pouvoir,c’est bon ! Et pourtant, c’est trop !

Mahamat Doki Warou
1037 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article