Flash info
Editorial

#TCHAD #Alternance : Le mouvement citoyen Wakit Tama appelle à une manifestation le samedi 08 mai 2021.

 

Au surlendemain de l’annonce du gouvernement de transition, présenté par les nouvelles autorités comme un gouvernement d’union, la coordination des actions citoyennes s’est réunie ce mardi 4 mai. C’est ce mouvement, Wakit Tama, composé d’organisations de la société civile et de partis politiques d’opposition, qui mène la contestation populaire contre les nouvelles autorités de transition.

Ce mardi matin, le mouvement Wakit Tama appelle à une nouvelle manifestation ce samedi, dans quatre jours. Les leaders de la coordination citoyenne entendent poursuivre et même intensifier leur combat. Pour eux, le gouvernement de transition qui a été présenté dimanche soir ne constitue en rien un gouvernement d’union. Ils expliquent que puisqu’ils rejettent le Conseil militaire de transition – ces quinze militaires dirigés par Mahamat Idriss Déby, fils du président défunt, qui ont pris la tête du pays –, tout ce que ce conseil militaire met en place est, selon eux, illégitime. Pas question donc de reconnaître le nouveau gouvernement. Certains partis d’opposition ont pourtant choisi de l’intégrer et de jouer le jeu de la transition. Des partis qui, pour certains, appelaient jusque-là à la contestation. « Ils se sont exclus d’eux-mêmes de notre coalition », estiment unanimement les leaders de Wakit Tama, qui ne cachent pas leur colère et qui appellent donc à de nouvelles marches pacifiques pour samedi, à Ndjamena et dans tout le pays. Et cela malgré la répression meurtrière de la marche du 27 avril qui avait fait quinze morts, selon le dernier bilan de ces organisations. Les autorités en reconnaissent six. Il y avait également eu plus de 700 arrestations. Qu’importe, les membres de Wakit Tama veulent continuer à dénoncer, dans la rue, ce qu’ils désignent comme un « coup d’État institutionnel ». Ils exigent le retour à l’ordre constitutionnel et l’ouverture d’un véritable dialogue national.

 

 David Baché et Julien Boileau

Nécrologie

#TCHAD #Nécrologie : Les condoléances de Tchadanthropus-tribune à la famille GAMI.

 

Tchadanthropus-tribune a appris avec émotion le décès de Mr Mabrouk GAMI, décès survenu le 02 mai 2021 à Villejuif en France.

Dans cette circonstance difficile, la rédaction présente ses condoléances à sa famille biologique, à ses enfants les sœurs Poupouche et Yamta GAMI ainsi que leurs frères et sœurs, et à ses amis et proches.

La mise en bière du défunt est programmée pour le vendredi 07 mai à 13 heures au funérarium de Chevilly la rue sise 125 boulevard Jean Mermoz 94550, avant le départ de la dépouille vers sa terre natale le Tchad le samedi 08 mai 2021.

Nul être ne peut échapper à la mort, tel est notre destin commun. À Dieu seul nous sommes, et c’est vers lui seul que chaque être reviendra. Puisse le seigneur tout puissant le comble de sa miséricorde et lui ouvre les portes du paradis.

Pour toute information :

Prendre contact avec Poupouche GAMI (0652908767)

                                           Yamta GAMI (0752210946)

                                     Mamadou Nahor (0617314570) 

Tchadanthropus-tribune

Au Tchad, c’est une journée sous haute tension qui s’annonce. La coordination citoyenne Wakit Tama appelle à des marches dans tout le pays ce samedi 8 mai, pour protester contre les autorités de transition instaurées après la mort d’Idriss Déby, il y a presque trois semaines. Le Conseil militaire de transition, dirigé par le général […]

Lire la suite

  Communiqué du CNCD N° 001/CNCD/2021 Le Conseil National pour le Changement et la démocratie exprime ses plus vives préoccupations sur les évènements tant civil que sur le front armé en cours au Tchad, faisant suite au décès de l’autocrate Idriss Déby Itno dans d’obscures circonstances et la tentative de ses sujets à vouloir installer une […]

Lire la suite

Coupure de l’appui budgétaire français, gel de la coopération militaire… Depuis quelques semaines, la tension entre Paris et Bangui ne cesse de monter. Plusieurs des plus proches conseillers de Touadera sont désormais dans le collimateur de la France, qui les soupçonne de mener des campagnes “anti-françaises”. C’est une réunion qui donne la mesure de l’ampleur […]

Lire la suite

Dans les coulisses du pouvoir au Tchad, l’heure est aux “consultations” durant lesquelles les membres du clan du président Idriss Déby Itno, décédé il y a deux semaines, “savent qu’ils peuvent tout perdre”. « Ça ne s’arrête pas, tout le monde veut avoir l’avis de tout le monde avant de prendre la moindre décision”, explique […]

Lire la suite

Passation de charges fait en date du 4 Mai 2021 dans la petite salle de réunion du dit département, AMB Mahamat Zène Cherif n’a pas raté son prédécesseur AMB Amine Abba Siddick en balayant d’un revers de main tout le travail battu par celui-ci afin de redresser et redonner une image d’une diplomatie dans toute […]

Lire la suite

C’était le 18 avril dernier. Le maréchal Idriss Déby Itno mourrait au front, laissant le Tchad sans chef politique. Aussitôt, un conseil militaire dirigé par un de ses fils, Mahamat Idriss Déby Itno, se met en place. Cette version, c’est la version officielle. Mais il se pourrait bien que la mort du dictateur d’un des […]

Lire la suite

Par un communiqué de presse signé de son Secrétaire Général, M. Mahamat Zène Bada, le 04 mai 2021, le Mouvement Patriotique du Salut (MPS, ex-parti au pouvoir) a déversé son fiel sur le Gouvernement de transition, sommant le Comité Militaire de Transition (CMT) de réviser la charte de la transition pour exclure le Premier ministre […]

Lire la suite

Alors que le Conseil militaire de transition (CMT) dirigé par “Kaka” est au cœur des critiques depuis le décès d’Idriss Déby, l’Élysée et le Quai d’Orsay multiplient les rendez-vous avec des figures de l’opposition tchadienne. Ambassadeur de France au Tchad, Bertrand Cochery s’est entretenu fin avril avec le président de l’Union nationale pour le développement et le […]

Lire la suite