Ndjamena Le 1er Octobre 2017

Salam, mon très cher frère Papou, c’est toujours moi ton frère Djiddo depuis la  » vitrine de l’Afrique ». Il parait que ta réponse est en route mais comme je le pas encore reçue, je me permets de t’écrire une autre lettre. Quand à nous Alhamdoullilah on respire encore. Comme je te dis la fois dernière, compte sur moi, je me lasserais jamais de te donner les nouvelles de « La vitrine de l’Afrique ». On est toujours en chômage et bien installer au carrefour de Abba Boullama, tall chiffa lek N’djamena-midi. Labbar fi !!! Mon promo Fogouss qui est parti chercher de l’or a ramassé un peu, il vient de fiancer une fille au village et a amené sa mère à la Mecque pour le Hadj. Sa mère vient tout juste de rentrer. Malgré la patience légendaire de la vieille, elle nous racontait qu’elles dormaient dans la rue et devant les boutiques, parce que les organisateurs ont détourné leurs argents. Détournement jusqu’à devant la porte de la maison d’Allah.

Le frère Akour s’est marié aussi mais il a divorcé la fille la nuit de la noce même. Il nous disait qu’il a fiancé une fille de teint noir mais que c’est une femme « Ahmar » qu’on lui a amené. C’est la magie de la dépigmentation « Produit 24 heures ». fakir akhoyi mi photo, goumar yakoulak ! 

« En fait disons… » petit Dominique est admis au Bac, tout le quartier est content sauf lui, il est très fâché et exige le remplacé immédiatement et sans délais du directeur de « délivrence » des diplômes par un directeur de délivrance des diplômes. Des Djahilophones partout. Biney hillé aussi a fini ses études à l’étranger, elle est rentrée au pays y’a pas longtemps. Elle parle que français, plus de langue maternelle, même si tu lui parle en patois, elle répond qu’en français et pas n’importe laquelle, c’est le français avec le ‘R’ bien roulé là. Elle est contre les traditions et cultures, elle dit que ces de trucs de villageois tout ca. Elle refuse se conformer au mariage décider par les parents. Elle fait plus la cuisine, c’est pizza et chawarma tout le temps. Kay hidi « civilisée » khalass !  Albella passe devant le carrefour et ne s’arrête jamais pour saluer. Il parait qu’il nous traite de jaloux. Il vient rarement, il a coupé contact avec le quartier. Il s’est fait de nouveaux amis. Alebella est atteint de la maladie de nouveaux riches, c’est une maladie mystérieuse, qui atteint que les voleurs qui ont bien pris part au détournement et/ou qui ont gagné des marchés frauduleux. Ses symptômes sont : joues gonflés et ventre rond. Il mange plus avec les autres, il a ses plats spécifiques. Djidad, Laham djamal, moula houtt…, pas des boissons gazeuses et surtout pas sucré. Même lors de ses rares visites au village, il ne se sépare point de ses bouteilles de source Tangui, comme s’il n’a jamais bu l’eau de puits. Fini les Ech dirdimé et Mula daraba, tous interdits par son docteur à l’étranger. 

Tension au carrefour ces temps-ci, Abba Boullama est très fâché. Il parait que Albella et Am-aboua lui ont proposé de racheter sa maison, parce qu’il est en Poto-poto, qui d’après eux gène la villa en marbre qu’ils viennent de construire à leur mère. Doum le boutiquier en face du carrefour est devenu chef de canton, son frère le colonel Korta est passé général et son cousin Alkito gagne des marchés maintenant. Il est nommé chef de canton de Dar Bala-tourab. Tous les membres de sa famille et ses amis les boutiquiers sont entre de cotiser pour son intronisation. Oublie les sultans historiques (Kanem,Tibesti,Ouadai…). A chaque feu rouge tu verras une voiture immatriculée Sultan de tel ou tel. Des nos jours, on fait plus la différence entre Sultan et Chef de canton. Ici n’importe qui peut acheter une histoire, un petit décret suffit, il faut juste avoir quelques millions. Il faut bien économisez ton argent, a ton retour, on fera de toi aussi le Sultan de Dar Papou. Joko le chauffeur de général Bournouk vient d’être nommé sous-préfet de Komoulo pendant que Atim qui a fini à l’ENAM est toujours au chômage. Il est aussi devenu membre du carrefour de Abba Boullama. Il parait qu’à Komoulo, c’est un Ligdabé en paille qui sert de bureau au sous-préfet. Eeb pour un pays qui se dit pétrolier !

Rasfati est toujours le même. Il s’adapte a tout et avec tout le monde. Pour lui, avoir son Gombo à tout prix est plus important que l’honneur et la dignité. Il s’intéresse à tout sauf ce qui se passe chez nous au pays. Il disait la fois dernière que crise kamal khalass. Bientôt les conteneurs remplis de Billets arriverons à N’djamen. Grand Djouk lui demandait si ca va venir par avion ou part camion ? Question da ma heyin, la la ma heyin ! Gougnouk aussi depuis qu’il a percé, il veut plus de visite chez lui. Il a même pris un Coop-garde qui dit toujours patron Gayi Noum. Il se dit « civilisé » et que nous les autres sommes encore villageois. Ses enfants ne comprennent même pas sa langue maternelle et n’ont même pas reconnu sa tantine bien aimée, chez qui il a grandi lors d’une visite. 

BardaBarda est toujours le même. Il pense tout savoir et a le monopole de la Vérité. Il ne connait pas l’humilité, ni le respect. Il a même insulté son oncle, l’ancien Lieutenant chez qui il étudié, et il considère les enfants de ce dernier comme ses pires ennemies. Il en veut à tous ceux qui l’ont connu pauvre. Il peut manger chez toi à midi et t’insulter le soir au diner chez un autre. Il a oublié que c’est grâce à son oncle qu’il est venu en ville et eu la chance d’aller à l’école. Si son oncle n’avait pas combattu les envahisseurs libyens, il sera surement un esclave quelque part en Libye. Nighi hana oncle da, ma lib ! « En fait disons… » yakhai, tous les membres du club PAC (Parent, Amis et Connaissances) étaient à Paris pour le PND (Programme National de Détournement). Même Danfari était du voyage, il cherche des Nassara a déplumé. Il parait qu’il a présenté un projet de production de riz sur montagne. Kalam riss da, Gassi !

Depuis que les milliards sont annoncés, tout le monde se rend chaque matin à l’aéroport pour voir si les conteneurs promis sont arrivés. Le vendredi passé une photo des milliards annoncés est apparue sur le mur de la maison de Aba Djana, beaucoup ont accouru pour espérer voir leur part. L’argent facile talafa nass katir ! Apparemment Alberto joue au pompier pyromane. Toute cette histoire de lutte contre le terrorisme et de gendarme d’Afrique n’est que diversion. Ashira marak ! Il parait que c’est Alberto qui finance Aqmi, nourrit le Mujao et loge Boko haram. Ce n’est pas moi qui ai dit ça tra. Ça vient d’en haut, de très haut même. C’est sorti vers chez vous là-bas. Maux de ventre en gogo au palais et à Amdjarass. Kalam PND kamal !

Pourtant, je t’avais prévenu que « La prince » ma heyin, la la heyin ! Dès que Alberto l’a traité de terroriste bizarrement c’est Alberto qui est sur la liste de terroriste de Oncle Sam. Même le rêve de Dominique d’étudier au pays de Trump est brisé. « La prince » ma heyin, la la heyin c’est plus que le « chalo fato » de neymar de Barca vers PSG.

Après les faux billets de l’Emir, les valises diplomatiques pleines de drogues interceptées par les Deutsch. Ils sont devenus spécialiste de fausse plaque d’immatriculation d’avions. Khallas ! Le détournement se fait plus sur terre, mais dans les aires. Alberto vient de dépasser même Pablo Escobar. J’ai peur qu’ils vendent le pays et ma indina khabar ke les nouveaux propriétaires nous demanderont de vider les lieux. Soldat vient de rentrer de mission, il est très déçu et fâché en même temps. Il dit qu’il ne savait pas qu’il est parti défendre les intérêts d’une personne, pour lui la mission consiste à défendre un pays frère. Il a perdu cinquante amis et avec tout ça, les salaires que l’ONU leurs versaient sont détournés par les chefs. Il disait pendant que les soldats des autres pays gagnaient 500.000 F par mois, eux étaient à 75.000 F. Il parait que l’abattoir de « la vitrine de d’Afrique » qui devait faire de nous le premier producteur de viande en Afrique et qui devait être inauguré depuis 2014 est toujours en chantier. « En fait disons », le chantier c’est juste un hangar et Alberto nous demande qu’est-ce qui ne va pas? « Anina masakine narfou chounou ?  » On a rien vu même de la production pétrolière ce n’est pas dans viande qu’on va s’avoir quelque chose.

Djassous est encore vivant, il passe souvent prendre la température du carrefour. En « bon spécialiste » de kidib, il lance quelques appâts mais nous aussi en bons Djiddo ont s’accroche jamais à ses hameçons. Quand il nous parle de Alberto, on lui parle de Barca et de Real. Quand il nous parle de rebelles on lui parle de la différence d’âge entre Macron et Brigide. Hey tra, Djiddo formé au carrefour de Abba Boulama, ma Heyin, la la ma heyin! 

« Dans la vitrine de l’Afrique » piller la république et assassiné les innocents ne sont pas des crimes, mais dire la vérité, manger le Djuigarui et boire du Bili-bili peuvent te conduire en prison. 

Allé, mon très cher frère de toujours Papou je m’arrête là pour le moment. Cordialement, ton ami et frère de toujours, Djiddo depuis « la vitrine de l’Afrique ».

Salah HABRE

1392 Vues

Ajouter un commentaire

  • Merci pour toutes ces réalités que nous vivons au quotidien.

    Commentaire par Baradine Ahmat le 9 octobre 2017 à 10 h 20 min
  • Yakhai merci katir. Lettre hanak da semee bilhen. Sils vont à droite amchi à gauche. Ils sont tous que des éternels TDV.
    Akhou Abkalam

    Commentaire par Kiams le 9 octobre 2017 à 17 h 02 min