Dès ce lundi après-midi, l’avion officiel de la République française conduira la ministre française à la Défense, Mme Florence Parly, à N’Djamena. La ministre sera reçue par Idriss Déby dans la journée de mardi avant qu’elle procède à aller visiter Barkhane.

Cette visite est dans la même optique de soutien de la France envers son soldat, et son gendarme en Afrique centrale. Il est connu de tous les observateurs qu’Idriss Déby loin de ses ergots panafricains, sert sans azimut la françafrique à travers ses relais et capitaux français.

Les Tchadiens de toutes les mouvances doivent savoir que ce n’est jamais un régime français qui viendra plaider leurs intérêts, et cela à tous les niveaux. Ce n’est jamais un officiel de la France qui fera entendre à Idriss Déby l’injustice qu’il fait subir chaque jour aux Tchadiens. Notre peuple doit savoir compter sur soi, en concédant des sacrifices énormes pour asseoir une vraie démocratie.

Tchadanthropus-tribune

1591 Vues

  • Il n y a, ni en aura d’autres solutions que l’éradication des racines du mal Tchadien. Nul n’ignore que les racines cancérigènes qui, la source principale du mal Tchadien est, cette organisation mafieuse dénommée la Françafrique. la conquête de la liberté et la démocratie ne se décrète pas, c’est un processus de longue haleine. Un concept qui nécessite une conviction, un objectif, un choix de société nouvelle. Cela ne pourra se réaliser que par la prise de conscience des Tchadiens, par l’éducation du peuple, par le retour aux valeurs socioculturelles sources de référence authentique du peuple Tchadien et par la transformation radicale du système éducatif actuel du Tchad. Le changement ne viendra que par la reforme fondamental de l’enseignement et la formation des jeunes générations tchadiennes afin de leur insuffler la confiance en soi et combattre la complexe infériorité inculquée par le système éducatif hérité de la colonisation. Le Tchad doit impérativement créer son propre école en innovant un système d’éducation fondamentale dont le manuel scolaire reflète l’histoire, la géographie, la civilisation et la culture tchadienne et africaine. Bref, le but essentiel de l’ innovation en matière d’éducation fondamentale, est la réhabilitation du passé de l’Afrique et, en particulier du Tchad.

    Commentaire par SEIDOU TRAORE le 10 octobre 2018 à 1 h 26 min