Par un communiqué diffusé à travers les médias, les autorités de Benghazi, donc le général Khalifa Haftar ordonne aux rebelles tchadiens de quitter le territoire libyen. Un délai de deux semaines leur est exigé, c’est à dire jusqu’au 18 mars prochain. Si les autorités libyennes appliquaient cette décision, que feront les rebelles tchadiens ? Vont-ils faire leur entrée sur le territoire tchadien ? Vers quelle zone se dirigeraient-ils ? Autant de questions que les sympathisants de la rébellion se posent.

Tchadanthropus-tribune

1895 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article