De sources bien informées, il y a pire au ministère du développement industriel. C’est depuis déjà presque 2 ans qu’un nouvel organigramme serait entré en vigueur pour restructurer le département. Selon les mêmes sources, certaines directions sont purement et simplement supprimées avec le nouvel organigramme, les postes de directeurs adjoints n’existent pas dans l’organigramme en vigueur. Certaines directions ont maintenant d’autres appellations. Il y a dédoublement des fonctions, et le ministre de tutelle Mahamat Hamid Koua est incapable d’initier un décret pour ajuster le département et mettre de l’ordre. La raison est que 80 % des anciens viennent tous du même village, du fils du général Mahamat Saleh, aux neveux du ministron Abdoulaye Sabre Fadoul, en passant par les membres du clan présidentiel. Coincé par la fibre ethnique, le ministre Mahamat Hamid Koua souhaiterait seulement un remaniement pour changer de ministère, et laisser la patate chaude entre les mains de celui qui viendra… À suivre.

 

Djibrine Salah pour Letchadanthropus-tribune

1597 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article