La mairie de Ndjamena reçoit depuis quelques jours l’inspection générale des Finances. Les inspecteurs sont venus effectuer un contrôle physique du personnel. En effet depuis l’arrivée de la mairesse la masse salariale a augmenté de 100 millions de FCFA. Une observation faite par plusieurs médias en son temps, et les dénonciations furent ignorées par l’équipe précédente de l’IGE, à cause des liens familiaux. Tous les Tchadiens savent que le sieur Senoussi Mahamat Ali ex-responsable de l’IGE est le beau fils de la mairesse de la ville de N’Djamena, d’où plusieurs malversations étaient restées sans avis. Pire, même les investigations avérées des inspecteurs ont été éconduites, prétendant que les réseaux sociaux racontent des balivernes.

 

Alors, la mission des inspecteurs de l’IGE aurait suscité un hic au niveau du ministère des Finances. En fait, Mariam Attahir épouse Djimet Ibet a procédé à un recrutement massif alors que la commune n’est pas dans le besoin. Au moment où la ville de N’Djamena croule sous le poids des immondices, et au moment où les voies bitumées sont englouties par le sable par faute d’équipement, c’est à ce moment qu’elle choisit pour gonfler l’effectif de la mairie. Cette manœuvre est une autre forme de vol et détournement de l’argent public.

 

D’autre part, certains personnels suspendus pour faux titres et faux diplômes ont été réhabilités à la grande surprise de tout le monde par le nouvel inspecteur général Nassour Ouedo. Celui que les Tchadiens avaient applaudi la nomination, et qu’ils croyaient rigoureux et respectueux des textes est à sa 1ère bévue. Certainement la traversée du désert lui a fait changer les vraies valeurs pour faire comme ses camarades du parti de l’oriflamme. Comme quoi seuls les imbéciles ne changent pas.

 

Que devient notre pays ? Est-ce une malédiction divine sur l’injustice sociale ? La question mérite d’être posée.

 

Tchadanthropus-tribune

1240 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article