Selon nos correspondants dignes de foi, depuis deux semaines, l’inspection générale du ministère des Finances est en train de passer au crible sur la gestion calamiteuse du défunt ONRTV (office national de radio et télévision).

En deux semaines de contrôle, beaucoup de malversations ont été découvertes entre certains responsables de l’ONRTV et les différents fournisseurs de cette entreprise, qui ont défilé devant l’inspection générale. La découverte fut colossale, car plusieurs fournisseurs ont été payés, mais en retour rien n’a été fourni, alors que d’autre ont sur simple procès-verbal de réception, avaient payé de centaines de millions de franc CFA. Des contrats pour la construction des stations régionale dont les fournisseurs ont perçu l’argent sans qu’aucune station ne sorte de la terre, et tout ceci avec l’accord de l’ancien directeur général de l’ONRTV, ordonnateur des dépenses sur instruction de l’ancien ministre de la Communication Hassan Sylla Bakari (notre cher ami Calamity Bak).

Des matériaux techniques commandés, mais jamais livrés alors que les fournisseurs ont été payés. C’est le cas et l’exemple à citer est celle de Mr Senoussi Ardja. Il a empoché son argent sans rien fournir à l’État tchadien. À cela s’ajoute de contrats anti datés pour certains agents par l’ancien directeur général Mr Doubaye. Le personnel de l ONRTV apprécie à sa juste valeur ce contrôle, en espérant que cette situation permettra de mettre à nu tous ceux qui ont pillé la boîte de radio et télévision. Selon les mêmes sources, certains agents espèrent que par cette situation, la 4e République serait en train de traduire dans les faits les résolutions du dernier forum inclusif. Cependant il y a quelques appréhensions en la demeure, est-ce qu’Idriss Déby en personne, forte de ses promesses, fermera les yeux devant de telles dérives et autres malversations ? Selon nos informations, toutes les personnes qui ont reçu une convocation par les inspecteurs de l’IGE seraient en train de chercher à soudoyer ou corrompre lesdits inspecteurs. Et on ne serait pas surpris d’apprendre demain que les pillages et détournements à l’ONRTV sont justifiés parce que certains inspecteurs sont enclins au pot-de-vin. Qu’Idriss Déby veille pour que sa 4e République commence par un exemple de taille. Ne jamais pardonner et laisser passer les voleurs de la République. Les Tchadiens attendent de voir en direct “ sa méchanceté en live “ comme il l’avait lui-même affirmer. Il y va de l’intérêt de ce pays qui a été trop saigné par des prédateurs en liberté.

Tchadanthropus-tribune

1780 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article