Depuis le vote par l’Assemblée nationale, du budget général de l’état dans lequel il est prévu un abattement de salaires de fonctionnaires, la mobilisation contre cette loi a été totale. Toutes les composantes politiques et associations se sont levées comme une seule force pour dénoncer cette ignominie.

 

En effet, tous les partis politiques de l’opposition, les syndicats, la société civile, y compris de celle trachée où s’adosse Digadimbaye, affiliée au MPS, ont à l’unisson rejeté cette décision sous les propos du ministron Abdoulaye Sabre Fadoul. Jamais dans l’histoire de ce régime MPS, il n’y a eu une telle mobilisation pour refuser une décision perçue comme inique et cynique.

 

Voyant le danger venir, et ne pouvant contenir la colère d’une population déterminée à en découdre avec un système mafieux, Idriss Déby a décidé de reculer. Ses adjudants l’ont compris, la bataille de la rue ne pouvait qu’être fatidique et glissante. C’est ainsi que ce mercredi vers 8 heures, Idriss Déby a convoqué son 1er ministre pour lui dire de suspendre cette mesure impopulaire. À son tour, le 1er ministre Pahimi Padacké a convoqué les syndicats pour leur annoncer la nouvelle tout en leur demandant de réfléchir ensemble avec le gouvernement pour trouver de solutions, et les moyens de combler le GAP de 30 milliards de FCFA. Les Tchadiens doivent comprendre que toute mobilisation unitaire finit par payer.

 

Tchadanthropus-tribune

1516 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article