Maimouna 21 ans, étudiante en 2e année de BTS Commerce international, vit à Meaux en région Parisienne et promet de porter haut ses couleurs et d’œuvrer à son essor. Elle s’appelle Maimouna Youssouf, d’origine tchadienne, elle vient d’être élue Miss Union Africaine 2017 6e édition. La jeune étudiante en 2e année de BTS Commerce international a sublimé par sa beauté et sa prestance la soirée du 3 décembre à Paris qui a vu son élection.

 

« Ce qui m’a poussé à faire cette élection est la promesse de pouvoir concrétiser le projet humanitaire de son choix, et de pouvoir promouvoir son pays d’origine. De plus, c’était l’occasion de représenter la femme africaine sous tous ses aspects, de défendre ses valeurs et principes devant le monde entier. J’aime énormément l’univers de la mode et le mannequinat, c’est aussi pour cette raison que je me suis présenté à cette élection. » Avec un tel argument et la beauté tchadienne aidante, elle était sûr que la couronne allait lui revenir.

 

Maimouna a raflé le titre de la 6e Région qui représente la Diaspora lors de l’élection Miss Union africaine. Ce concours de beauté ouvert et prospectif ne se limite pas qu’à la seule compétition. « Elle est une manifestation permettant de cultiver et de conforter la fraternité des ressortissants africains à l’étranger. Son caractère interculturel nous impose une certaine originalité » fait savoir Odette Téda, Présidente du Comité Miss Union Africaine 6e région.

Fière de ses origines Maimouna a à cœur de porter haut ses couleurs et d’œuvrer à son essor. « Le Tchad c’est mon pays d’origine. J’ai à cœur de découvrir ses beaux paysages, ses richesses, mais aussi de compléter la connaissance de sa culture. Il possède de nombreux atouts que j’ai envie de mettre en lumière à travers ma notoriété naissante. Pour moi, c’est un privilège et un honneur de le représenter. C’est aussi l’occasion de montrer une autre facette de ce pays que j’affectionne. C’est-à-dire de ne pas uniquement le voir à travers les informations et les moments difficiles qu’il traverse, mais de voir le positif. Le plus important pour moi est de pouvoir réaliser mon rêve qui est d’aller au Tchad, de pouvoir aider d’une manière ou d’une autre les enfants qui n’ont pas accès à l’éducation. En effet, l’éducation est une cause à la qu’elle je suis très sensible et par le biais de cette élection j’espère pouvoir au moins mettre en lumière le problème de l’éducation en Afrique. »


Maimouna a 21 ans et vit à Meaux en région Parisienne, Hasard du calendrier, il se trouve que le Tchad occupe jusqu’en janvier la Présidence tournante de l’Union Africaine.

1006 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article