Selon un câble confidentiel que Tchadanthropus a pu avoir copie, à propos de la visite de Pahimi dans le Mayo Kebbi ouest, la visite du mollusque argenté (Pahimi) dans cette région a été une aubaine pour le député Kebzabo et le parti de la calebasse. Concernant son organisation Pahimi aurait non seulement écarté les structures locales du MPS (mouvement des pervers et la sodomie) parce que dépendantes d’un certain  Padaré qui avait gagné là où lui avait échoué, mais il a exigé que le gouverneur, les préfets, les sous-préfets et les maires se débrouillent pour faire sortir la population alors qu’il avait distribué des frais de mission sur les fonds de la primature à des courtisans venus se saouler dans les bars et gargotes de la localité. Le gouverneur n’a eu d’autre choix que de s’endetter auprès des opérateurs  en attendant une hypothétique enveloppe qu’il laisserait à son départ vu que la ligne budgétaire réservée à une telle activité avait été déjà utilisée par son prédécesseur. Concernant l’accueil proprement dit, Kalzeubet a exigé que Kebzabo soit la première personnalité à qui il doit serrer la main après le gouverneur, pour signifier au député Habiba Sahoulba que c’est bien l’UNDR qui est le 1er parti de la région. Ce qui a déplu aux militants MPS de base qui se battent au quotidien pour imposer les idéaux du MPS à des populations à qui Kebzabo aurait fait croire que MPS égal zaghawa –Gorane. À Léré alors que le MPS local, le préfet, le gong et le maire ont fait sortir massivement la population, Pahimi aurait royalement ignoré le seul député MPS Habiba Sahoulba. Il n’a pas eu un seul mot pour la population qui était sortie depuis 6h pour l’accueillir. Plus grave il préféré laisser les chefs des cantons et autres pour partir fêter sa nomination dans son village natal Guegou, où il avait fait envoyé 100 têtes de bœufs pour la circonstance.



Le Lamido de Binder est rentré trouver les danseurs de Gourna de Brao affamés. Sa colère était au summum. À en croire cette note confidentielle, les militants seraient démobilisés après le one man show de Kalzeubet surtout de la manière dont il a fait la consécration de Kebzabo qui venait de parler de leur chef DEBY en disant l’international socialiste n’est pas un paillasson où n’importe quel dictateur viendrait s’essuyer les pieds

Les notables qu’il a refusé de rencontrer alors qu’ils l’attendaient pour lui demander des comptes par rapport à l’arrestation de leur collègue Kaigama opérée à la demande du même Kebzabo ne décolère pas contre lui.


En conclusion la fiche demande à ce que le président fondateur surveille les actes de son premier ministre (ancien transfuge du RDP) dans cette localité s’il veut confirmer les résultats des communales à venir.

  

Djonféné Dieudonné Djonfalbé

 

652 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article