La frontière au nord du Tchad avec la Libye est devenue une zone poreuse qui échappe complètement à l’armée de Déby. Chaque groupe armé organisé peut facilement s’introduire à l’intérieur du périmètre de sécurité érigé par l’armé de Déby qui ne tient que les points stratégiques, où les villes garnisons.

C’est ainsi que certains groupes de rebelles tchadiens mènent leurs opérations sans rencontrer d’adversité.

Depuis quelques semaines, un groupe de rebelles convoierait facilement des armes de tout calibre vers les grottes de la région. Selon nos informations, plusieurs convois et déplacements ont été perçus venant de la Libye vers ces zones, en contournant intelligemment les positions de l’armée de Déby.

Cette situation augure plusieurs perspectives de lutte armée et autre à l’intérieur du territoire tchadien. Et cela, sans oublier les préparatifs de certains groupes le long du Darfour Nord, frontière avec le Tchad, qui veulent symboliser comme marqueur le mois de février. Les Tchadiens sont habitués depuis quelque temps aux éléments marquants au mois de février.

Bien avant le FNDJT, le CCSMR avait franchi la frontière pour basculer à l’intérieur du pays à Kouri Bougoudi un certain 11 août 2018, sans rencontrer une certaine résistance venant des forces de Déby. A Kouri Bougoudi, le CCSMR avait fait une attaque éclair qui s’est soldée par la débandade de l’armée de Déby dont quelques prisonniers furent faits, et des armes de petit calibre sont récupérées.

Il y a à peine une semaine, le FNDJT s’est promené de la même manière sans qu’un obstacle ne vienne lui barrer la route.

Espérons que la situation évolue rapidement pour la délivrance du peuple tchadien.

Tchadanthropus-tribune

1250 Vues

  • Qu’Allah préserve le Tchad de l’anarchie, de l’insécurité et du désordre généralisé

    Commentaire par Chahami le 1 février 2021 à 20 h 03 min
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire