De sources concordantes, en prélude à la 7e session ordinaire de la conférence des Chefs d’État de G5 Sahel prévue ce 15 février 2021 à N’Djamena au Tchad, les ministres de l’espace G5 Sahel se sont réunis en session ordinaire depuis la semaine dernière à N’Djamena.
Durant les travaux en amont, les ministres de l’espace G5 Sahel ont planché sur les questions liées aux projets de développement visant l’autonomisation des populations les plus vulnérables, la lutte contre Covid19, et la lutte contre le terrorisme.
Les résolutions et recommandations sorties de cette session seront soumises aux chefs d’État du G5 Sahel qui devraient être présents ce lundi 15 février 2021 à l’ouverture de cette réunion où l’absence du président français Emmanuel Macron est assez commentée.
Ouvrant les travaux, le président du Conseil des ministres du G5 Sahel, Kane Ousmane Mahamadou a exhorté les ministres à mettre l’accent sur les défis du terrorisme, de la gouvernance et du développement pour le plus grand bénéfice des populations des pays de l’espace G5 Sahel.
Notons que les pays membres de G5 SAHEL sont le Tchad, le Niger, la Mauritanie, le Mali et Burkina Faso.
En marge de la réunion du G5 Sahel à N’Djamena ce lundi 15 février 2021, plusieurs manifestations de l’opposition civile, de l’opposition politique et des forces vives devraient avoir lieu contre le 06e mandat d’Idriss Déby, et toutes les formes d’injustices et les dénis de démocratie au Tchad.

Tchadanthropus-tribune

106 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire