La mission de formation militaire de l’Union européenne en Centrafrique s’apprête à encadrer l’entraînement des Unités spéciales mixtes de sécurité (USMS) chargées de pacifier les zones contrôlées jusque-là par les groupes rebelles.

L’EUTM-RCA, la mission de formation militaire de l’Union européenne (UE) en Centrafrique, va renforcer prochainement ses activités au profit des Unités spéciales mixtes de sécurité (USMS), une fois celles-ci installées dans les camps d’entraînement de Ndélé et Bangassou. Cette force, composée d’éléments des Forces armées centrafricaines (FACA), de gendarmerie, de police et d’ex-combattants rebelles, a été constituée au terme de l’accord politique pour la paix et la réconciliation (APPR) signé début 2019. La région de Ndélé, dans le Nord-Est, a notamment été le fief du groupe rebelle Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), une des factions de la coalition ethnique Seleka, à l’origine du renversement du président François Bozizé en 2013 et qui a commencé à être désarmé en juin.

En mai, le premier contingent des USMS s’élevant à environ 600 hommes est devenu opérationnel après avoir été formé au camp de Bouar, dans l’ouest du pays. Il a été déployé en partie à Paoua afin de sécuriser les couloirs de transhumance. Par ailleurs, les USMS seront aussi chargées de contrôler les zones d’exploitation minière. Outre l’Union européenne, l’Union africaine apporte son soutien financier et logistique à l’entraînement de ces forces.

En vue de densifier les missions de formation, l’EUTM-RCA a tout récemment quitté le camp d’Ucatex-Moana, qui sera investi par la force onusienne de la Minusca, pour se recentrer sur la base de M’Poko-Moana. A partir du 19 septembre, la mission européenne sera commandée par le colonel portugais Paulo Das Neves, qui prendra la relève du général français Eric Peltier. L’EUTM-RCA, présent en Centrafrique depuis 2016, a vu son mandat prolongé de deux ans jusqu’en 2022. En parallèle, l’UE a déployé une mission civile de formation des forces de sécurité intérieure qui remplacera à terme l’EUTM-RCA.

Tchadanthropus-tribune avec la Lettre du Continent

163 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article