Le Congrès national africain (ANC), au pouvoir en Afrique du Sud, a obtenu 159 des 400 sièges de l’Assemblée nationale lors des élections générales de 2024, a annoncé dimanche soir la Commission électorale indépendante (IEC) du pays.

Le principal parti d’opposition, l’Alliance démocratique (DA), est arrivé deuxième avec 87 sièges à l’Assemblée nationale. Il est suivi par le parti uMkhonto weSizwe (MK) avec 58 sièges, puis par le parti Combattants pour la liberté économique (EFF) avec 39 sièges, selon les résultats officiels publiés par l’IEC depuis le Centre opérationnel des résultats de Midrand à Johannesburg.

 

Plus de 27 millions de Sud-Africains ont participé aux élections législatives nationales et provinciales le 29 mai 2024 afin d’élire une nouvelle Assemblée nationale et des législatures provinciales.

 

Au final, aucun parti n’a remporté de majorité absolue à l’Assemblée nationale. L’ANC n’a notamment pas obtenu les 200 sièges dont il avait besoin pour maintenir la domination incontestée qu’il exerçait depuis 30 ans sur la chambre basse du parlement.

Tchadanthropus-tribune avec Tchad info

239 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire