Ba Ndaw est censé officier comme chef de l’État pendant plusieurs mois avant un retour des civils au pouvoir. Le colonel Assimi Goïta devient, pour sa part, vice-président.

L’ex-ministre de la Défense Ba Ndaw a été désigné lundi président de la transition au Mali par un comité mis en place par la junte au pouvoir depuis le putsch du 18 août, a annoncé à la télévision nationale le chef du Comité national pour le salut du peuple (CNSP), le colonel Assimi Goïta.

Ancien colonel-major

Le nouveau président est censé officier comme chef de l’État pendant plusieurs mois avant un retour des civils au pouvoir. Ba Ndaw, ancien colonel-major âgé de 70 ans, est un officier retraité de l’armée de l’air, notamment passé par l’École de guerre de Paris au cours de sa formation.

Ba Ndaw avait notamment été l’aide de camp de l’ex-président malien, le général Moussa Traoré, décédé le 15 septembre et avait assumé les fonctions de chef d’état-major adjoint de l’aviation sous la présidence d’Alpha Oumar Konaré de 1992 à 2002.

Il avait été nommé ministre de la Défense en mai 2014, après la démission de Soumeylou Boubèye Maïga, au lendemain d’une défaite de l’armée malienne à Kidal.

Le colonel Assimi Goïta, qui assurait jusque-là le rôle de « chef de l’État, selon « l’acte fondamental » du CNSP, a pour sa part été désigné vice-président de transition, a annoncé l’intéressé dans un bref flash spécial.

« La cérémonie de prestation de serment aura lieu le vendredi 25 septembre », a précisé le colonel Goïta.

Jeune Afrique

264 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article