27/01/16: TCHAD/ANS (police politique du MPS): Letchadanthropus-tribune avait traité en son temps, l’assassinat ignoble de feu Issa Abdel nabi Saleh, officier dans l’armée tchadienne affecté avec le contingent militaire au Mali, arrêté, torturé, affamé, et assassiné dans les locaux de l’ANS dont Djiddi Salah est le DG. Constatant sa mort, les services de l’ANS avaient voulu refourguer le mort au B2, qui en découvrant le corps sans vie, avait demandé à l’ANS de reprendre sa moisson. Le corps a atterri à la morgue de l’hôpital de référence nationale, laissé à même le sol, sans explication. Ce n’est que le lendemain que la famille fut mise au courant. Aujourd’hui, les Tchadiens doivent savoir que rien ne peut rester impuni. Pour info, et ceux qui le peuvent, pour tout crime, un pôle spécialisé dans les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide, nouvellement créé au sein du TGI de Paris peut prendre leur plainte et activer Interpol, à condition que ce soit un dossier étoffé avec des preuves, et le cas de feu Issa Abdel nabi Saleh semble l’être dans tout son contenu. Le DG de l’ANS, resté muet dans cette histoire sera interpeler même s’il a la nationalité française. L’autopsie recueillie par la rédaction a été authentifiée par nos sources, et indique clairement les faits de tortures, de famine volontaire entrainant la mort. Les ONG devront rouvrir les dossiers et interpeler les soi-disant autorités sécuritaires du Tchad, qui sont les seules à avoir le droit de vie ou de mort sur les citoyens… à suivre.  

192 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article