Le procès de l’Arche de Zoé s’ouvre lundi 3 décembre à . Personne n’a oublié ces enfants tchadiens enlevés à leur famille en 2007 par l’association l’Arche de Zoé, qui proposait sur  d’adopter des orphelins réfugiés au Tchad suite à la guerre du Darfour (Soudan). Cinq après les faits, nous sommes allés dans la région d’Adré (Tchad), à la rencontre de ces enfants et de leur famille, marqués à jamais.

LeParisien.fr


161 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article