Le volume cumulé des quantités de pétrole brut tchadien ayant transité par l’oléoduc qui relie ce pays au Cameroun a été de 12,36 millions de barils entre le 1er janvier et le 30 avril 2012, contre 14,13 millions de barils à la même période un an plus tôt, a appris APA jeudi auprès de la Société nationale des hydrocarbures (SNH).
Ces enlèvements ont, pour le Cameroun, généré un droit de transit de l’ordre de 2,53 milliards FCFA, contre 2,74 milliards FCFA pendant la même période un an plus tôt.
Cette baisse, explique la SNH, est due à celle des quantités enlevées, et ce en dépit de la bonne tenue relative des cours du dollar sur le marché international.
Ainsi, depuis sa mise en service en 2003, l’oléoduc Tchad-Cameroun a rapporté 67,56 milliards FCFA au Trésor camerounais au titre des droits de transit.
Une partie de ces fonds sert au remboursement des prêts contractés pour le financement de la participation de ce pays au projet de construction du pipeline tchadien, contractés auprès de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et de la Banque européenne d’investissement (BEI).
 
274 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article