L’hôtel particulier parisien de Teodoro Nguema Obiang Mangue, dit "Teodorin", fils du président de Guinée équatoriale, Teodoro Obiang Nguema, a été saisi dans le cadre de l’enquête sur les biens mal acquis, ont rapporté vendredi des medias, citant des sources judiciaires.

 

 

Le bâtiment de six étages, dont la valeur est estimée entre 100 et 150 millions d’euros et situé sur l’avenue Foch, l’une des plus prestigieuses de la capitale française, a été saisi le 19 juillet dernier sur ordonnance des juges en charge de l’enquête.

En février, une perquisition avait été menée pendant plusieurs jours dans cet immeuble de 3.600m2 appartenant, selon la justice, à Teodorin Obiang. Des oeuvres d’art, du mobilier ancien, des vins fins et autres objets précieux d’une valeur globale estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros, avaient été alors saisis. Les magistrats avaient auparavant, fin 2011, saisi de nombreuses voitures de luxe au même endroit, dont des Bugatti et des Ferrari.

« La justice n’a pas le droit de le saisir. Il s’agit d’un immeuble d’Etat affecté à un usage diplomatique, tout cela a été enregistré (…) Cet immeuble n’est plus sa propriété depuis octobre 2011 et appartient à l’Etat de Guinée-Equatoriale », a affirmé Me Emmanuel Marsigny, avocat du fils du président, cité par l’agence Sipa.

L’hôtel particulier parisien de Teodoro Nguema Obiang Mangue

237 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article